Flux pour
Articles
Commentaires

Toutes mes excuses.

<!--Imprimer--> 
 Des problèmes techniques ont perturbé l'accès à philolog. Je présente mes regrets à tous les usagers de ce blog. 

Partager :

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

7 Réponses à “Toutes mes excuses.”

  1. Mercotte dit :

    et bien voilà tout est rentré dans l’ordre ouf !! Nous respirons….

  2. L.M dit :

    Bonjour,

    Je voulais simplement vous remercier pour ce site très complet et bien construit sur lequel c’est un vrai plaisir de réviser mon bac !

    Une élève de Terminale S sauvée par ce blog

  3. Simone MANON dit :

    Merci pour ce sympathique message.
    Tous mes voeux de réussite à l’examen.

  4. Christine B dit :

    Bonjour Madame,

    Merci pour ce blog passionnant et instructif, pour les jeunes comme pour les adultes.
    Et aussi pour la bibliographie. La lecture, bien qu’elle puisse paraitre longue et rébarbative, reste cependant le chemin le plus court vers la connaissance: un auteur lu une fois laissera plus de mots qu’un bescherelle survolé 15 fois.
    J’ai découvert un auteur americain Irvin Yalom qui permet d’accéder à la philosophie via le récit romanesque. Bien que la traduction francaise soit de mauvaise qualité le concept est intéressant – et peut être moins effrayant que les auteurs classiques.

    Cordialement
    Christine

  5. Simone MANON dit :

    Bonjour
    Vous avez raison. La lecture a une grande fécondité à plus d’un titre.
    Merci pour cette suggestion de lecture et pour ce sympathique message.
    Bien à vous.

  6. Paul Lemoyne dit :

    Très chère Simone Manon,

    Un poème écrit en 1993 revenu vers moi de façon fortuite et une recherche pour des élèves de terminale m’ont conduit au site internet que vous animez. Quel plaisir d’y (re)trouver cette part de vous, votre instance philosophante. Je reconnais les inflexions de votre pensée et de votre voix – c’est bien vous.

    Paul Lemoyne
    Elève de Terminale A2, Lycée Vaugelas de Chambéry, 1993-1994.

  7. Simone MANON dit :

    Quel bonheur, Paul, que ce rappel d’une période bénie où notre institution était encore fidèle à l’idée que je m’en faisais…J’ai eu tant de plaisir à faire partager mon amour de la philosophie!
    Je constate que vous êtes devenu professeur et j’espère que votre jeunesse est au diapason des mutations que nous sommes en train de vivre. Puissiez-vous trouver dans votre profession l’épanouissement qui fut le mien et recevoir un jour un message aussi émouvant.
    Merci pour ce petit signe d’amitié.
    Avec mon meilleur souvenir.

Laisser un commentaire