Flux pour
Articles
Commentaires

Archives de la catégorie 'Chapitre IX – L’art.'

       Il n’est pas sans intérêt de remarquer que nous avons commencé à parler d’art à l’époque où apparaît l’institution à laquelle il est lié désormais, à savoir le musée. Avant la seconde moitié du XVIII° siècle, on parlait des beaux-arts ou des Muses, non de l’art en général. On entendait par beaux-arts l’architecture, […]

Lisez l'article complet

    « A quoi vise l’art, sinon à nous montrer, dans la nature et dans l’esprit, hors de nous et en nous, des choses qui ne frappaient pas explicitement nos sens et notre conscience? Le poète et le romancier qui expriment un état d’âme ne le créent certes pas de toutes pièces ; ils ne […]

Lisez l'article complet

     «  Il y a bien un être de l’oeuvre pour l’artiste même, et antérieur à son acte. Mais il faut ajouter aussitôt que cet être qui nous est inaccessible, lui est inaccessible aussi, en sorte qu’il ne peut non plus nous en aménager l’accès. L’oeuvre avant qu’il l’ait faite ne se fait connaître […]

Lisez l'article complet

     Loisir fécond du ressourcement aux miroitements de la lumière et aux grâces des curiosités comblées. Le livre que je présente : Paris-New York et Retour, Voyage dans les arts et les images, de Marc Fumaroli pourrait s’intituler éloge de l’otium. Otium vécu plutôt que pensé, décrit dans la disponibilité active, la présence de l’esprit à […]

Lisez l'article complet

       « L‘artiste est celui à qui il revient, à partir de nombreuses choses, d’en faire une seule et, à partir de la moindre partie d’une seule chose, de faire un monde. Il y a dans l’œuvre de Rodin des mains, de petites mains autonomes qui, sans faire partie d’aucun corps, sont vivantes.

Lisez l'article complet

     Depuis que nous avons pris conscience de notre historicité, il semble que nous n’en finissions pas de l’interroger comme si désormais la question du sens faisait corps avec celle de ses figures historiques. L’attention à la différence, le souci humble et curieux de l’événement se sont ainsi substitués à la fuite paisible dans […]

Lisez l'article complet

           «Le reproche d’indignité qui s’adresse à l’art comme produisant ses effets par l’apparence et l’illusion serait fondé si l’apparence pouvait être regardée comme ce qui ne doit pas être. Mais l’apparence est essentielle à l’essence. La vérité ne serait pas si elle ne paraissait ou plutôt n’apparaissait pas, si elle n’était […]

Lisez l'article complet

               Qu’il s’agisse de Platon ou de Hegel, le sens de l’art est interrogé dans le cadre d’un présupposé métaphysique distinguant l’ordre de l’apparence et celui de l’essence. Et pour l’un comme pour l’autre, la pure apparence doit être relevée pour être sauvée. Dans sa pure immédiateté, dans sa phénoménalité brute, elle n’a pas […]

Lisez l'article complet

       Qu’importe le mensonge pourvu qu’on ait l’ivresse. La beauté n’est pas extérieure à l’esprit, elle est la nature réfléchie dans la sensibilité et la pensée de l’artiste, l’image de son goût de l’infini, l’expression de son rêve le plus intime, «  la peinture de l’âme dans ses belles heures ».    Qu’importe le […]

Lisez l'article complet

         Qu’importe le mensonge, pourvu qu’on ait l’ivresse, disais-je dans l’article précédent. Mais que faut-il entendre par ivresse et toutes les ivresses procèdent-elles d’un oui innocent à la vie? Ainsi qu’en est-il du « enivrez-vous » baudelairien? Enthousiasme des sens et de l’esprit, acuité de la pensée, exaltation de la vie, béatitude, sentiment de plénitude […]

Lisez l'article complet

« Articles plus récents - Articles plus anciens »