- PhiloLog - https://www.philolog.fr -

Vérité. Véracité

La notion de vérité s’applique proprement à des énoncés.

Ex : Une proposition est vraie ou fausse.

  La notion de véracité s’applique à des personnes. La véracité est le propre de celui qui n’est pas trompeur, qui répugne au mensonge, à la tromperie. La véracité est le caractère moral de celui qui a l’intention de dire la vérité. Elle est la bonne foi de celui qui parle.

 NB : Pour Kant, la véracité est un devoir inconditionné. « La véracité est un devoir formel de l’homme à l’égard de chacun ». Par son rigorisme et son formalisme, Kant est conduit à refuser le principe d’un droit de mentir, droit que Benjamin Constant ou la morale utilitariste justifient dans des conditions très précises. Tous néanmoins s’accordent à souligner l’importance fondamentale de la véracité dans les relations humaines, la confiance réciproque des hommes lorsqu’ils s’adressent la parole étant au fondement du lien social.

 

NB : Descartes parle d’un Dieu vérace pour fonder la confiance que l’homme peut avoir dans ses capacités de connaissance. Sans la véracité divine, il est en effet impossible de fonder la correspondance entre nos perceptions et ce qui est ou la validité des procédures de la raison dans l’établissement de la vérité. La véracité divine est ainsi le fondement de la vérité. Le principe que « les choses que nous concevons clairement et distinctement sont toutes vraies, n’est assuré qu’à cause que Dieu est ou existe, et qu’il est un être parfait, et que tout ce qui est en nous vient de lui ». Méditations métaphysiques [1]IV.

 

NB : Ne pas confondre vérace et véridique. « Véridique » s’applique aux énoncés pour indiquer leur conformité à la vérité.