- PhiloLog - http://www.philolog.fr -

Présentation du chapitre III. Autrui.

                             many times détail. Juan Munoz.

 

  Nous ne vivons pas seuls. Sans les autres, nous ne pourrions développer nos capacités humaines (la parole par exemple) et nous ne pourrions subvenir à nos besoins.

  Nous vivons en société selon des règles qui sont des conventions humaines et dans un milieu œuvré par les hommes, chaque objet portant en creux la marque du travail de nos semblables.

  L’expérience de notre coexistence avec d’autres hommes est de l’ordre du fait.   La difficulté n’est pas de prendre acte de ce fait mais d’en élucider les conditions de possibilité.

 

Il n’y a pas de véritable débat sur ce point et tous les auteurs nous invitent à comprendre que la subjectivité est toujours pénétrée d’intersubjectivité

 

 

 BIBLIOGRAPHIE.

 

 

Platon :                Alcibiade.

Aristote :             Ethique à Nicomaque.

Cicéron :             L’amitié.

Fraisse :              Philia. La notion d’amitié dans la philosophie antique.

Descartes :          Méditations métaphysiques.

Hume :                Traité de la nature humaine.

Rousseau :         Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes.

Smith :               Théorie des sentiments moraux.

Kant :                 Critique de la raison pratique.

Kojève :              Introduction à la lecture de Hegel.

Scheler :             Natures et formes de la sympathie.

Bergson :           Les deux sources de la morale et de la religion.

Merleau-Ponty : Phénoménologie de la perception.

                          La prose du monde. § La perception d’autrui et le dialogue.

Levinas :           Humanisme de l’autre homme.

                         Autrement qu’être ou au-delà de l’essence.

Ricœur :             A l’école de la phénoménologie. § Sympathie et respect.

                          Soi-même comme un autre.

Lévi-Strauss :    Race et histoire.